MiniLogoFnaut-Paca
page mise à jour le





alt : TableDesLiens.html

Dégradations de la desserte TGV dans les grandes gares de la Région!

En 2020, toutes les dessertes qui avaient été supprimées en 2019 n'ont pas été réintégrées, comme nous nous y attendions!

Toujours pas de liaison Nice-Marseille  vers / depuis Metz et Bâle, uniquement 1 TGV par jour pour Nancy

Liaison       Marseille     vers / depuis Strasbourg via le Jura:    Supprimé

Liaison directe   Marseille   vers / depuis  Annecy :        Désormais correspondance  TGV/TER à Lyon Part-Dieu  

Liaison   Lyon      vers     Nice:     Passée de 4 à 2 TGV l'an dernier, idem cette année

Liaison   Nice      vers      Lyon:     Passée de 4 à 3 TGV l'an dernier, idem cette année

Liaison   Nice       vers   Paris:      comme l'an dernier, plus que 4 TGV INOUI et 2 OUIGO

                                                            avec le dernier départ aveuglément maintenu avant 17h, 

                                                           et donc rien ne remplace le train de nuit supprimé.

La SNCF n'a tenu aucun compte des remarques de ses usagers, de la FNAUT, de l'article très critique paru l'an dernier dans "Ville Rail et Transports" lors de la diminution de des dessertes.


Tout autant scandaleux: l'allongement du temps de parcours. En 2001, année d'ouverture du dernier tronçon Valence Marseille de la LGV, le TGV ralliait Nice à Paris en 5h33. En 2006: 5h25. En 2015: 5h36. 

Depuis 2019: 5h53 pour le OUIGO, de 5h58 à 6h08 pour les autres TGV ! Les voyageurs allant de Nice à Paris doivent au bas mot supporter une demi heure de plus. Pourquoi?

Une partie de l'explication est que depuis déjà l'an dernier, les TGV INOUI desservent Marseille Saint Charles, avec 12 à 20 minutes d'arrêt du fait du demi-tour de la rame dans cette gare en cul de sac. Avant 2019,  tous les TGV étaient directs de Toulon à Aix, en évitant Marseille par le tunnel des Chartreux. Seuls, les OUIGO prennent encore ce raccourci ce jour.

S'il est normal que les TGV "Province – Province" desservent Marseille pour des soucis de remplissage, les TGV Nice – Paris n'ont pas besoin de ce coûteux arrêt en temps pour être complets.

Ainsi, les usagers Nice-Paris, souffrant déjà d'un long temps de parcours dû à la non réalisation d'une ligne moderne jusqu'à Nice, doivent en plus subir un arrêt de 20 minutes à Marseille. C'est tout simplement incompréhensible et inadmissible, et cela perdure de 2019 à 2020 malgré l'avalanche de protestations que la SNCF a reçue.