MiniLogoFnaut-Paca
page mise à jour le





alt : TableDesLiens.html



Février 2020: nous apprenons lors d’une réunion banale avec le Directeur Régional de SNCF Réseau que les cofinanceurs de la réouverture de la ligne ne se sont jamais réunis, et que pour lui, le projet est abandonné.

Côté SNCF :

2016: Avant-projet proposé par la SNCF pour la réouverture de la ligne Aix-Rognac aux voyageurs, utilisée actuellement pour le fret, avec le transport de la bauxite pour Gardanne à partir de l’étang de Berre. Lancement d’une étude pour un coût de 4 millions d’euros.

2018: Remise de l’étude, la SNCF chiffre cette réouverture à 85 millions d’euros, avec la circulation de deux TER par heure et par sens et la création de deux haltes ferroviaires au Plan d’Aillane et à Velaux.

2018: Inscription de cette réouverture au contrat de plan état région 2015-2020 pour 87 millions d’euros (page 111 du document CPER), et adoption au PDU du territoire du Pays d’Aix à l’horizon 2020 : voir ce document.


Côté Métropole :

2018 : à notre grande surprise, le nouveau PDU de AIX MARSEILLE PROVENCE METROPOLE (constitué par l'absorption de 6 intercommunalités des Bouches du Rhône dont celles d'Aubagne et Aix) ne mentionne plus Aix Rognac tout en vantant la volonté d'un "réseau de transport métropolitain" ! Foulant ainsi aux pieds le PDU adopté du Pays d’Aix…

2018 : nous découvrons dans les dossiers de concertation de ce même PDU Métropolitain (on vous redonne le lien direct  qui a servi à y participer) une nouvelle proposition à base de BHNS utilisant la voie ferrée existante recouverte d'un platelage. Nous avons dénoncé cette "adaptation" hasardeuse de la voie sur une distance de 25 km alors que la solution simple du Tram Train existe.

2019 : Une pétition pour soutenir la réouverture ferroviaire est lancée par les quartiers et a recueilli 1600 signatures.

2020 : nous nous rendons compte à la lumière « des échecs d’ailleurs » que la circulation d’autobus sur une voie ferrée circulée ne résiste pas à une analyse technique rigoureuse : voir le dernier document très complet (20 pages) élaboré par notre conseiller technique Claude Jullien en juin 2020.

2020 : la pétition recueille 4400 signatures fin juillet 2020.


La FNAUT Provence Alpes Côte d’Azur demande :

- Que les orientations du PDU du Pays d’Aix sur un projet aussi structurant soient respectées par La Métropole en évoluant vers un tram train.

- Que les cofinanceurs du contrat de plan se réunissent (pour info, les 43 millions de l’élargissement de 3 km de la D8 parallèle ont été trouvés sans difficulté)

- Que le tram train circule sur la ligne SNCF et desserve sur deux antennes tramway le Pôle d’activité des Milles jusqu’aux trois pigeons et le quartier de la Duranne.

- Qu’une troisième antenne tramway soit réalisée à partir de Rognac pour desservir  l’aéroport.


Notre point de vue est détaillé dans ce document diffusé le 10 juillet 2019.

Voir aussi l'article dans "La Provence" du 20 novembre 2019 « Aix-les Milles-La Duranne : pourquoi pas un tram train? » et du 29 juillet 2020 « BHNS Aix Les Milles : la FNAUT percute le projet ».
L’abandon de la remise en service au voyageurs de la ligne ferroviaire Aix Rognac a été un vrai scandale, alors que ces 3 lignes de Tram Train que nous proposons circulant sur la voie Aix Rognac apparaissent maillons essentiels du futur Réseau Express Métropolitain pour relier Aix avec la zone commerciale d’Aix Pioline (2000 emplois, attractivité de 85000 personnes), la ZAC de la Constance (à terme 3500 logements, 70000 m2 de bureaux), l’agglomération des Milles (10000 habitants), le PAAP des Milles (30000 personnes), l’agglomération de la Duranne (8000 habitants), de Velaux (9000 habitants), de Rognac (12000 habitants), et enfin Vitrolles/aéroport Marseille Provence.


La FNAUT Provence Alpes Côte d’Azur demande le financement :

- Par l’inscription de ce projet dans le plan de relance post-covid du secteur ferroviaire.

- Par la réaffectation au tram-train des budgets prévus pour ce « BHNS hasardeux sur platelage »

- Par l’application du CPER page 111 « réouverture Aix Rognac pour 87 M€ » qui ne laisse place à aucune ambiguïté.